[HISTOIRE HALLOWEEN 2] Il était une fois l’Automne

[HISTOIRE HALLOWEEN 2] Il était une fois l’Automne

En hommage au magicien de Lobel…


Il y avait une fois, une Fée.

Une petite Fée muette qui passait son temps à rêver.

Une fée appelée Citrouille.

Elle avait beaucoup de difficulté à s’intégrer dans la société des Fées, car elle avait du mal s’exprimer et à se faire comprendre. Ne sachant parler, elle écrivait et dessinait beaucoup. Elle inventait toutes sortes d’objets, de machines, de décorations… Elle avait beaucoup d’idées ! Mais ça ne plaisait pas trop qu’une Fée aussi jeune se mêle des affaires de la société et tente de la changer.

Les idées de Citrouille lui jouaient parfois de mauvais tours. Elles venaient à se matérialiser quand elle n’avait pas encore terminé ou prenait la poudre d’escampette à peine avaient-elles été réalisées. Citrouille dormait mal et n’arrivait pas à expliquer à ses parents tout ce à quoi elle pensait.

*

Un jour, l’une de ses idées sortit de sa tête et elle ne put la rattraper. Une idée toute bête, mais qui fit beaucoup de dégât : une soirée spéciale chaque année dédiée à l’Autre Monde. Mais elle n’avait ni la date ni les détails : il était beaucoup trop tôt pour que l’idée s’en aille vagabonder ainsi !

Dans l’Autre Monde, ce fut la pagaille, car tous voulurent se préparer pour cette surprenante soirée. Or aucun chef n’était au courant de quoi que ce soit. Très vite, on comprit que Citrouille était derrière tout ça et on fut déçu. Vraiment déçu que cette soirée n’ait pas été correctement organisée.

La petite Fée fut montrée du doigt et comme elle fut incapable de s’expliquer, elle partit s’enfermer dans sa cabane et refusa de sortir. Même ses parents ne purent l’approcher. Si personne ne voulait de ses idées, alors que faire ?

Quand l’arbre dans laquelle elle s’était réfugiée réchauffa son petit cœur, elle eut une idée.

*

Citrouille rejoignit la grande forêt qui dissimulait l’Autre Monde aux yeux de l’humanité. L’été touchait à sa fin, car il faisait déjà un peu plus froid, mais les arbres restaient verts.

Extrayant ses idées une par une grâce à sa baguette, la petite Fée les cacha une par une dans chaque feuille de chaque arbre, pensant ainsi y revenir plus tard lorsqu’elle aurait vraiment besoin de les utiliser. Comme ça, elle choisirait une seule idée à la fois et il n’y aurait plus de dégât.

Citrouille ne vit pas que plus elle avançait, plus les feuilles se transformaient pour se parer d’éclatantes couleurs : jaunes, orange, rouges parfois même violettes. Il y avait de nouvelles odeurs ; des odeurs de mousse et de rosée. Le sol se recouvrait de gland, de bogues, de marrons. Plop ! Poussaient les champignons ! Le vent jouait à cache-cache avec biches et écureuils.

Quand elle eut terminé de cacher ses idées, la forêt en était remplie ! C’est vous dire à quel point sa tête en était pleine.

*

La forêt avait complètement changé.

Dorénavant, plus rien n’était vert, mais ces nouvelles couleurs, Citrouille ne les avait jamais vues ; jamais sur ces arbres millénaires. La petite Fée fut horrifiée : qu’avait-elle donc fait ? Mais les arbres la rassurèrent : comme ils étaient beaux ainsi ! Depuis tout ce temps, leur garde-robe n’avait jamais changé, ainsi ils étaient au fond toujours les mêmes et tellement différents.

Citrouille fut ravie de voir que ses idées ne bouillonnaient plus dans sa tête. Elle se sentait plus libre et plus légère, mais elle savait qu’elle pouvait revenir quand elle le souhaitait pour récupérer une idée et en faire quelque chose de bien abouti.

Soudain, elle fut frappée derrière la tête par son idée de soirée spéciale qui revenait la tourmenter. Mais loin de l’embêter, l’idée vint doucement flotter devant ses yeux attendant une réaction de sa part.

Citrouille réfléchit en observant la forêt parée de ses nouvelles couleurs. En inclinant la tête à droite, les feuilles devenaient un peu plus jaunes. À gauche, elles devenaient un peu plus rouges. Si elle souriait, elles prenaient une teinte orange éclatante. Et une grimace ? Alors elles devenaient foncées comme les mûres ! Elle continua ainsi quelque temps. Les arbres gardèrent bien enfermées ses idées tout en jouant avec la Fée. Et quand une feuille tombait au sol, l’idée s’évaporait, mais il y en aurait bien d’autres après et ça Citrouille l’avait compris.

L’idée de soirée spéciale brilla de plus en plus fort. Elle brilla tellement fort que de l’autre côté de la barrière, on vit la forêt toute d’or et de sang vêtue.

Ainsi naquit l’Automne.

Et par d’autres brillantes idées, la Fée Citrouille devint Fée des Saisons.

*

Mais nous avons oublié quelque chose… La soirée spéciale de l’Autre Monde ? Cette idée : où est-elle passée ?

Et bien, chaque année, pendant que l’humanité lève le nez en l’air pour regarder la forêt changer, dans l’Autre Monde on fait la fête ; une sacrée fête endiablée.

C’est dans cet autre monde où vit la Fée Citrouille, bien cachée derrière une forêt d’idées…

Publicités